Le Rôle de l’avocat

L’avocat intervient non seulement dans le cadre d’un procès quand un litige est né (au civil, devant le tribunal de commerce ou au pénal), mais aussi avant tout procès et en dehors de tout procès pour informer sur la loi, conseiller, faire une consultation, prévenir les litiges, chercher une solution amiable, établir un contrat, préparer un acte, négocier.
Dans le cadre d’un procès, la tâche de l’avocat est de suivre de bout en bout votre dossier et de vous représenter devant le tribunal. IL doit vous conseiller au mieux de vos intérêts. Il doit avoir des qualités d’écoute et être disponible. N’oubliez pas cependant que c’est un professionnel et ne lui en voulez pas s’il va directement à l’essentiel. Il est important que vous ne cachiez rien à votre avocat pour qu’il puisse bien vous défendre et vous conseiller.

Les garanties de l’avocat

L’indépendance
L’avocat est un professionnel indépendant.

Secret professionnel
L’avocat est tenu au secret professionnel. Il ne peut pas révéler ce que vous lui confiez à la différence d’autres juristes.

Déontologie
L’avocat exerce une profession réglementée soumise à une déontologie.

Le coût d’un avocat

Il existe des moyens pour diminuer le coût d’une procédure. Il est vivement conseillé de souscrire une assurance protection juridique avant tout litige. Si un litige survient et qu’il faille faire une procédure, l’avocat demandera alors la prise en charge de ses honoraires et des frais de la procédure à l’assurance protection juridique. Cette prise en charge peut être totale ou partielle. Vous avez donc intérêt à souscrire une assurance protection juridique et à l’indiquer à l’avocat pour qu’il se charge de faire les formalités de prise en charge auprès de l’assureur. Certaines assurances protection juridique prennent en charge les procédures de divorce.
Par ailleurs, pour les personnes dont les ressources n’excèdent pas un certain montant fixé par l’État, il est possible de demander à l’avocat s’il accepte l’aide juridictionnelle. Les frais de la procédure seront pris en charge par l’État si l’aide juridictionnelle est totale. Dans l’hypothèse d’une aide juridictionnelle partielle, les frais de la procédure ne sont pas totalement pris en charge par l’État qui verse une indemnité d’aide juridictionnelle en fonction d’un pourcentage à l’avocat, le bénéficiaire devant régler à l’avocat des honoraires qui font l’objet d’un accord entre l’avocat et son client dans les conditions prévues par la loi. Il est nécessaire pour demander l’aide juridictionnelle de justifier bien évidemment de ses ressources et de celles des personnes qui vivent habituellement avec vous (sauf lorsque l’affaire vous oppose à votre conjoint ou aux personnes vivant habituellement avec vous) s’agissant d’une aide de l’État accordé sous condition de ressources.